Apporter un projet de centrale à énergie renouvelable d' une capacité productrice équivalente à 16 réacteurs nucléaires est déjà impensable en soi .

Imaginez un instant : 16 réacteurs nucléaire constituent le quart de la productivité d' électricité nationale lié à cette énergie radioactive . Ces réacteurs à fiscion nucléaire  fournissant  beaucoup trop de déchets radioactifs ; devraient à terme être remplacés par des réacteurs à fusion nucléaire .

La fusion nucléaire a de magique , qu' elle travaille comme le soleil ; brûlant tout sur son passage . Néanmoins , me semble-t-il , les irruptions solaires   restent une source d' inquiétude pour les scientifiques . Ces explosions solaires phénoménales envoient des radiations mortelles . Heureusement , nous disposons d' un bouclier magnétique pour nous en préserver .                                                                                                                                         Bien que déjà reproduite en laboratoire à échelle nanoscopique , comprenant bien qu' il ne reste rien de visible après fusion ; sommes nous à 100% certains de l' absence totale de radiation ? Permettez moi d' en douter au regard de l' étude du comportement de la fusion solaire . ( Irruptions ou pas , les aurores boréales attestent tous les jours des radiations solaires ) .

En matière de rentabilité , la fusion nucléaire nous coûte 50 à 60 milliards d' euros par année . La note est un peu salée à mon goût pour un soleil qui brille sans rien demander à personne . La plaisanterie dure déjà depuis les années 1960 .

Cette petite parenthèse a pour objectif de vous familiariser avec la démesure , et non de critiquer ce type de recherches au combien utile dans d' autres domaines que celui de la production d' électricité  faisant polémique depuis les événements de Fukuschima .   

En période de vache maigre , beaucoup , et à juste titre , songent à des dépenses et investissements supplémentaire inutiles . Ne disposons nous pas déjà d' une productivité électrique suffisante ? La réponse est clairement : NON .

Non parce-que les populations inspirent à plus de rapidité dans leurs déplacements ; plus de convivialité dans leurs cités ; plus de proximité de vie , de rencontres , de visites inter-familiale et inter-communautaire ; toute cette tranche de vie réelle à laquelle on soustrait les  individus , les communautés , et les masses populaires cruellement anesthésiées par internet  .

Non parce-que à l' heure où nous envoyons des sondes spatiales aux confins de l' univers , et des sous-marins par deux mille mètres sous la mer , il nous faut plus d' un mois pour venir en aide aux victimes du bouleversement climatique , ajoutant du fait de l' incompréhension et de la colère à la misère insupportable déjà subie .

Non parcequ' à force d' économiser sur tout , et surtout l' énergie ; on va finir par ne plus rien manger pour ne pas avoir à transpirer ( car la nourriture aussi est une énergie ) ; mais avant tout , parcequ' on n' aura plus rien à manger avec le bouleversement climatique .

Toutes ces raisons nous indiquent que la construction d' une centrale à énergie renouvelable d' une telle puissance est incontournable .