Pour mémoire , quelques chiffres , comme un bref rappel de la réalité :  - Taxe intérieur sur les produits pétrolier =  80%  du prix du carburant .                                                                                                                            - Taxe réellement effective sur le gaz  =  70%  du prix du mètre cube .                                                                                                                              - Taxe réellement effective sur l' électricité  =  70%  du prix au Kw / h .

Ces fractions comprennent bien évidemment toutes les charges entreprenariales dont chacun sait que 70% du chiffre d' affaire est directement affecté aux fonctionnement des entreprises ; hors masse salariale nette .

Par conséquent , lorsque le gouvernement prône l' économie d' énergie ; il se plante une échine dans le pied . Une orientation nationale vers un chantier    d' isolation et d' économie substantielle d' énergie ne résout qu' à très court terme le problème de l' emploi ; pour autant qu' il le résolve ...

De surcroît , cette orientation ne résout pas les problèmes d' amortissement liés au nucléaire et les coûts faramineux occasionnés par ces recherches . Il ne résout pas plus les problèmes de production énergétique en adéquation avec la demande . Et il ne résout pas plus le problème de l' endettement qui pèse sur vos enfants . ( Oui ! Désolé , pour nous extirper du pétrin , je n' ai pas eu le temps d' en faire ) .

Ceci annoncé ; par quel autre artifice que la redevance énergétique pouvons - nous régler définitivement tous ces problèmes ? 

Au regard de l' accueil << chaleureux >> réservé à l' écotaxe ; mieux vaut pour tout le monde que la transmission de toutes mes recherches se fassent sans un seul dépôt de brevet de ma part . C' est l' état , qui , par le concours de l' éducation nationale doit déposer tous les brevets relatifs à l' innovation technologique énergétique . A charge des entreprises de breveter les machines nécessaires à la construction de cette centrale à énergie renouvelable , pour embaucher de jeunes et vaillants diplômés frais et dispos ; plutôt que laisser l' éducation nationale favoriser la concurrence déloyale par l' aspiration systématique de tous les plus éminents cerveaux nationaux . 

Quiconque laisse des dettes à sa progéniture , sans les moyens de s ' en acquitter , n' est pas digne de respect . Là est toute la défiance populaire puisée dans le subconscient collectif ; traduisant admirablement bien la cote de popularité présidentielle .

Ce qu' il faut retenir : Pour résoudre tous les problèmes liés à la transition énergétique ; la seule solution viable , juste , et équitable est l' instauration d' une redevance énergétique méritée ; à laquelle aucun état ne pourra se soustraire du fait de la rétrocession portée jusqu' à 99% à l' endroit des loyaux concurrents . 

Aucun producteur énergétique actuel ne rétrocède un tel pourcentage ; pourtant garant de la paix mondiale . Cette rétrocession laisse tout de même au pays instaurateur ; a titre de retour sur investissement ; un budget non négligeable , double de celui des autres pays .

La réalité nous informe quotidiennement des souhaits de paix ostensibles par arsenaux militaires interposés ; alors qu' une bonne redevance énergétique est capable de mettre tout le monde d' accord .

Méditez sur le sujet , plutôt que nous rappeler les affres de guerres passées ; songeant que cela suffirait à en éviter de nouvelles ...